Lieux et événements – Association Olorun

Mise en place par Christophe de Contenson, l’association Loi 1901, crée en avril 1993, Olorun s’est fixé pour objectif d’organiser la promotion et la diffusion de la culture africaine.
Elle rend possible la réalisation et la production artistique, peinture, sculpture, danse, artisanat, dans ses ateliers situés à Gonghin, Ouagadougou, (Burkina Faso).
Olorun sélectionne les oeuvres réalisées par les peintres et sculpteurs qui y travaillent, et fait réaliser des meubles et objets décoratifs par les artisans formés sur place.

L’année 1995 a été marquée par l’organisation d’un symposium de peinture à Ouagadougou et par l’ouverture d’un espace Olorun à Kansas City (USA).
En 1996, hormis une exposition à l’Espace Montparnasse, Olorun organisa un symposium international de peinture conjointement avec le Musée d’art moderne de Kansas City. Après avoir travaillé ensemble aux U.S.A., les artistes africains, français, belges, allemands et américains sont venus à Ouagadougou pour peindre un mur de la capitale sous l’égide de la Mairie.
En 1997, Olorun a accueilli pendant trois semaines des artistes, venus des U.S.A. et de France, spécialistes de la peinture murale : ils ont avec les élèves embelli le lycée Zemda, ceci sous l’égide de Story Tellers (organisme qui aide les jeunes en utilisant l’art comme moyen de communication) et de la Y.M.C.A.
En mai, les peintres et les sculpteurs ont montré leur travail à la C.S.A.O, galerie située dans le quartier St Germain.
En juillet, huit jeunes Américains sont venus faire un stage de sculpture en créant des poubelles en matériau de récupération, offertes à la ville de Ouagadougou; sous l’égide d’un organisme de protection de l’environnement.

Les artistes d’Olorun sont impliqués dans de nombreuses campagnes nationales américaines : « Stop the Violence Coalition » et « The Alvin Alley Camp ». Les artistes se sont vu confié la tâche de réaliser les Oscars décernés chaque année par la Chambre de Commerce Noire de Kansas City.

Depuis l’ouverture de l’espace Olorun, à Ouagadougou, de nombreux peintres d’horizons et de nationalités différents sont venus y travailler en atelier.

  • Janvier 1996 : Pierre Leloup, peintre, directeur de l’école d’art de Chambéry.
  • Septembre 1996 : Bernard Mulliez, belge, sculpteur, 1er Prix de La Cambe.
  • Octobre 1996 : Boulaï Tiero, ivoirien, peintre; Roger Seka, ivoirien, peintre.
  • Novembre 1996 : Shane Evans, américain, peintre ; Frederic Crawford, américain, peintre. Christina Rothe, allemande, peintre.
  • Janvier 1997 : John Moreno, mexicain, peintre ; Michael Thoombs, américain, peinture; Atelier d’élèves de Chambéry, avec Pierre Leloup.
  • Mai 1997 : Sokhé Edor, togolais, peintre.
  • Juillet 1997 : atelier de création pour 7 jeunes Américains, réalisation de 15 sculptures d’environnement.
  • Octobre 1997 : Gopal, ivoirien, peintre.
  • Janvier 1998 : Yves Rigardi, français, peintre ; Jacques Thibaut, français, sculpteur.